Recensement du hérisson en Europe: des chiffres inquiétants

Recensement du hérisson: des prévisions très inquiétantes

Moins populaire que d’autres mammifères, ce petit animal a fait parler de lui depuis son apparition il y a près de 60 millions d’années. Symbole, source de légende, ou encore emblème, aujourd’hui le hérisson est victime du mode de consommation et de production de l’homme et son espèce risque de disparaître d’ici 2050. Depuis les années 1950, le nombre de hérissons est passé de 30 millions à moins d’un million dans chaque grand pays européen. Dans les campagnes, on en dénombrait près de 100 mais ils ne sont plus que 3 aujourd’hui. Leur espérance de vie s’est malheureusement bien réduite passant de 10 à 2 ans en une dizaine d’années. Et d’après les prévisions, d’ici 2050, ils pourraient avoir totalement disparu si aucune mesure n’est prise.

Bien qu’il fasse partie des espèces protégées par la loi, il est triste de constater que notre petit hérisson européen (erinaceus europaeus) disparaît chaque année un peu plus. Il est victime souvent de la route et de l’usage intensif des pesticides/insecticides.

C’est ainsi que la bonne volonté de toutes et tous peut aider ce petit mammifère à continuer à vivre et à se reproduire dans de bonnes conditions.

Le hérisson: un indicateur de l’altération de la diversification biologique

Le hérisson est considéré comme un indicateur écologique des changements de l’environnement d’un écosystème. Au même titre que les abeilles, les hérissons sont révélateurs des bouleversements de son environnement par des détériorations visibles de sa physiologie. Le hérisson permet d’indiquer la présence de polluants dans la nature. Les hérissons retrouvés morts font ainsi l’objet d’analyses toxicologiques pour rechercher des traces d’herbicides ou d’insecticides.

Cette espèce est menacée de plus en plus de disparition. On estime à près de 600.000 hérissons disparaissant chaque année.

Raisons principales de disparition des hérissons

  • Pesticides: 26%, l’usage de pesticides nuit gravement au hérisson car ceux-ci éliminent sa nourriture (limaces, insectes, serpents, lézards). Par ailleurs, ils peuvent mourir empoisonnés.
  • Voitures: 24%, le trafic routier est l’une des menaces les plus visibles. En effet, le hérisson se met en boule lorsqu’il a peur, comme quand un véhicule automobile s’approche.
  • Parasites: 18%, le hérisson est un animal à la peau fragile. Il est la proie des mouches s’il sort hors de son abri durant le jour. Ces insectes pondent leurs œufs entre les piquants et les asticots dévorent ensuite l’animal vivant.
  • Faim et épuisement: 13%
  • Noyade, blessure et brûlure: 10%, dans les piscines, chutes dans les trous, brûlé vif dans les champs.
  • Prédateurs: 9%, tels que le Blaireau européen, le Hibou grand-duc, la Chouette hulotte, le renard, le sanglier, la buse variable, le chien, le chat et la fouine.

Espèce protégée depuis 1981, le hérisson est classé comme préoccupation mineure sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature. Il est alors interdit de détruire, capturer, mutiler, enlever, mettre en vente ou naturaliser un hérisson sous peine d’être poursuivi. Pour autant sa survie ne serait pas assurée. En 2007, le gouvernement britannique a classé le hérisson comme « espèce prioritaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *