Les organes de reproduction des hérissons

le

Les hérissons sont des animaux solitaires. Une fois qu’ils deviennent adultes, ils vivent seuls et se retrouvent uniquement pour les périodes de reproduction. Le hérisson d’Europe est sexuellement mature vers l’âge de 9 à 11 mois dans la nature et à partir de 6 mois en captivité. La femelle commence à être gestante à partir de 400 g environ.

Le sexage des hérissons

Déterminer le sexe d’un hérisson n’est pas difficile. Il est même tout à fait possible de le déterminer à sa naissance. Il suffit tout simplement de retourner le petit animal sur le dos et d’observer au niveau de l’abdomen. Attention, les mâles comme les femelles possèdent des mamelles, 5 paires au total. On sexe le hérisson en évaluant la distance ano-génitale, qui est nettement inférieure chez le hérisson femelle.

L’organe de reproduction du hérisson mâle est plutôt particulier. Le prépuce est situé sur le ventre, en plein centre de l’abdomen. Il est très éloigné de l’anus. En fait, il est précisément situé crânialement à la cinquième paire de mamelles, chez le hérisson adulte. De plus, les testicules ne sont pas visibles en raison de l’absence d’un sac scrotal. Ils se trouvent à l’intérieur de l’abdomen. Il est toutefois possible de les palper tout comme le pénis, entre l’anus et le prépuce.

Quant aux femelles, elles possèdent une vulve très proche de l’anus. Celle-ci se localise caudalement à la cinquième paire de mamelles. Elle apparaît comme une petite fente. L’appareil génital d’une femelle hérisson est très similaire à celui d’autres petits mammifères. Les ovaires sont entourés d’une bourse ovarique. Les cornes de l’utérus du hérisson sont courtes. Et elles s’ouvrent dans le long du vagin à travers un seul col de l’utérus.

L’évolution de l’appareil reproducteur durant l’année

Au moment de l’hibernation des modifications sexuelles se font chez le hérisson mâle afin de préparer les testicules et les glandes accessoires. A partir du mois de décembre à février, la masse des testicules, le volume des cellules interstitielles (celles qui contrôlent le développement et le maintien des caractères sexuels) augmentent. Il en est de même concernant la concentration de testostérone et l’activité des glandes sexuelles accessoires.
En effet, ces modifications préparent le processus de production des spermatozoïdes, afin que cela soit plus efficace à la sortie d’hibernation du hérisson.

Lors de la saison de reproduction, durant le printemps et en été, la taille de l’appareil génital du hérisson mâle augmente. Il peut représenter jusqu’à 10% du poids total de l’animal.

Ainsi, les testicules du hérisson sont maximaux du mois de mars à septembre, avec une légère baisse durant la période de mai/juin. Arrivé à la fin d’août, la fabrication d’hormones diminue. Enfin, entre septembre et novembre, le volume des testicules du hérisson diminue et celles-ci se mettent au repos.

Chez la femelle, la taille de la vulve augmente lors de la sortie d’hibernation, c’est-à-dire au début de la période d’activité sexuelle. Le hérisson femelle présente plusieurs cycles reproducteurs au cours d’une même saison reproductive.
En cas d’un accouplement non fécondant, une pseudo-gestation ou une fausse gestation se produit, avant le retour d’une nouvelle période de fécondation pour la femelle.
Si jamais une perte précoce d’une portée se produisait, cela serait alors suivi d’un rapide retour en chaleur, puis d’une seconde gestation.

Enfin, les hérissons femelles entrent en période de repos sexuel en automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *