Le hérisson dans la littérature

Le hérisson fait son apparition dans la littérature religieuse et moyenâgeuse, mais aussi dans la littérature classique et enfantine. Tour d’horizon sur le hérisson dans les écrits

Littérature religieuse et moyenâgeuse

  • Bible: sa présence reste incertaine. Selon les versions, le mot hébreu « Kippod » est traduit par « hérisson » ou par « butor ». Il apparaît dans des passages de l’Ancien Testament. Il reflète un environnement désolé et inhabité. Dans les Lois de la Pureté, le Hérisson est considéré comme un animal impur. On ne doit pas consommer sa viande car cela est interdit.
  • Les Bestiaires: les bestiaires relate généralement l’animal comme un animal malin, perfide et gourmand.

Littérature classique

  • le Grec Archilochus a décrit en 650 avant J.C. : le hérisson est un animal paisible, impassible devant l’adversité. Il est aussi mesuré dans ses actions.
  • Shakespeare: il fait allusion au hérisson dans « La Tempête » et « Macbeth ».

Fables et contes

  • La fable « Le Cerf et le Hérisson »: Esope a montré que le hérisson court sur pattes pouvait battre le magnifique Cerf. Car madame Hérisson, ayant la même apparence que son époux, peut être positionné à la fin de la course avant même que les deux participants ne démarrent et usurpé son identité à l’arrivée. Ainsi, il est considéré comme malin et rusé.
  • « Le Renard, les Mouches et le Hérisson », Jean de la Fontaine: c’est l’histoire d’un Renard blessé qui est assailli par les mouches, auquel le hérisson lui apporte son aide.
  • Les frères GRIMM: ils ont créé leur propre version du  » Cerf et le Hérisson » qui est devenu « Le lièvre et le Hérisson ». Ils ont aussi utilisé cet animal dans le conte « Hans, mon Hérisson ». Le personnage principal mi-Homme mi-Hérisson chevauche un coq dans la forêt, en jouant de la cornemuse.

Littérature enfantine

  • Le hérisson est apparu dans un grand classique de la littérature enfantine « Alice aux pays des Merveilles » publié en 1865. Lors d’une partie de croquet organisé par la Reine, les boules sont des hérissons vivants, qui se déroulent et s’éloignent régulièrement, et les maillets sont des flamants vivants aussi.
  • « Chansons pour le Hérisson » de Trotereau et Dumas: le hérisson est présenté sous forme comique en racontant l’avantage que peuvent avoir les piquants pour se défendre.
  • L’ouvrage « Un coin sauvage dans le jardin » (Flament): il incite les enfants à observer la nature près de chez eux . Ils peuvent aussi apprendre à connaitre l’animal et son utilité dans les jardins, son alimentation, son hibernation, son mode de vie ou encore la reproduction des hérissons.

Presse

Le journal hebdomadaire illustré « Le Hérisson », fondé en 1937 et suspendu en mai 1995, avait pris pour emblème ce petit mammifère. Ce journal traitait l’actualité sur un un ton humoristique et satirique. Il exploitait le côté piquant et sympathique du petit animal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *