Le hérisson, un ami pour votre jardin

Vous rêvez d’accueillir un hérisson dans votre jardin ? Vous venez d’avoir la visite de ce petit animal ?

Si vous trouvez un hérisson dans votre jardin, ne le chassez plus ! Ce petit animal n’est pas nocif, et au contraire sa présence est particulièrement appréciée par tous les jardiniers. Il vit et cherche sa nourriture uniquement la nuit, tel un fidèle gardien de votre jardin.

Le hérisson, un assistant irremplaçable dans le jardin

Le printemps arrive à grand pas et ce petit mammifère joue un rôle capital dans la biodiversité. Il aide à préserver et à favoriser l’équilibre des espaces verts. En effet, il vous aidera à protéger votre jardin des insectes nuisibles, puisque il est insectivore. Le hérisson est effectivement un parfait chasseur de limaces, de larves, de sauterelles, de criquets, d’escargots, de hannetons, de mille-pattes ou encore de charançons. Il est également capable de s’en prendre aux vipères. Par ailleurs, grâce à sa fourrure d’épines, le petit mammifère protège parterres et potagers des jardiniers de façon naturelle et écologique. L’utilisation de produits chimiques devient donc aisément inutile et déconseillée.

Accueillir un hérisson et lui offrir un environnement adapté

Face aux dangers que connaissent les hérissons aujourd’hui, il est indispensable de connaître en premier lieu leurs caractéristiques. La population du petit animal est véritablement menacée à cause de l’utilisation des pesticides et de la destruction forestière. Il existe donc une réglementation stricte concernant les hérissons.
Si vous souhaitez accueillir un hérisson, inutile de vous rendre dans les animaleries, puisque la loi en interdit la vente en France.

Quelques conseils pour attirer et bien prendre soin des hérissons :

  • Aménagez un abri spécifique afin que des hérissons puissent s’installer confortablement. Le petit animal a besoin de petits tas de bois, de feuilles mortes, de branchages et de paille pour construire son nid.
  • Veillez à ne plus utiliser de pesticides dans votre jardin, une fois qu’un hérisson s’y est installé. Beaucoup de hérissons meurent empoisonnés par la consommation de limaces ayant ingurgités des granulés anti-limaces (le métaldéhyde).
  • Placez son espace personnel loin des points d’eau. Car quand bien même le hérisson est bon nageur, il pourrait se fatiguer rapidement pendant sa nage.
  • Favorisez la biodiversité dans votre jardin. Le hérisson viendra alors tout naturellement se nourrir des insectes et des limaces qui s’attaquent à vos jeunes pousses.
  • Posez une clôture pour séparer votre jardin de la route. Si un hérisson débouche sur une route, il risque d’y être directement menacé de mort. Malgré son armure d’épines et sa capacité à se rouler en boule, cela ne pourra malheureusement pas le protéger contre les voitures.
  • Laissez une ouverture de 10 cm2 à la base de votre clôture, afin de permettre aux hérissons de circuler de jardin en jardin.
  • Ne prélevez jamais de hérissons dans la nature pour l’intégrer à votre jardin. Vous risquez par exemple de séparer d’une femelle hérisson de ses petits.
  • Ne donnez pas de lait au hérisson, c’est un aliment toxique. Il boit uniquement de l’eau. Les croquettes pour chats ou pour chiens peuvent également être un complément pour les hérissons. Vous pouvez également visiter notre article concernant l’alimentation des hérissons (cf. alimentation hérisson).
  • N’utilisez pas de produits anti-puces pour chien sur les hérissons. Leurs puces sont spécifiques à leur espèce. Il s’agit de l’Archaeopsylla erinacei. Ils ne resteront ni sur vos animaux domestiques, ni dans votre maison, ni sur vous.

Comment savoir si son jardin abrite déjà un hérisson ?

  • La présence de crottes : elles sont déposées au hasard, et sont d’un noir brillant. Elles mesurent 3 cm de long et 1 cm de diamètre. Elles contiennent souvent des débris d’insectes.
  • Le bruit de leur déplacement : Il se déplace de façon bruyante dans la végétation à la vitesse de 3 mètres par minute.
  • Leurs cris : Les cris des hérissons ressemblent à ceux des cochons. Les bébés crient lorsqu’ils sont inquiets. Et les adultes le font quand ils ont peur.
  • Ses empreintes : les lieux de passage d’un hérisson sont visibles le matin, dans les herbes couvertes de rosée ou sur un sol humide. Les empreintes du mammifère ressemblant à de petites mains à 5 doigts de 2,5 cm de long et de large environ pour les membres antérieures. Et de 3 cm pour les membres postérieurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *