Blog la Reproduction des hérissons: description physique du hérisson

Avant de tout savoir sur la reproduction des hérissons, leur alimentation, leur habitat ou encore les nombreux dangers auxquels ils sont confrontés chaque jour, il est intéressant de se pencher sur son physique atypique. Zoom sur la description physique du hérisson.

Les yeux du hérisson

Les yeux du hérisson sont petits et noirs. Il a du mal à voir net au bout de son museau. Le hérisson voit flou, avec très peu de détails et de couleurs. Heureusement que le hérisson possède d’autres sens plus développés, comme l’odorat et l’ouïe qui l’aident à se déplacer et à se nourrir. Des études scientifiques montrent que le hérisson a une excellente mémoire et peut retrouver son chemin même en étant aveugle. Pour ce faire, il doit cependant connaitre son parcours par cœur, comme dans un jardin par exemple, où il aurait élu domicile. Mais dès que l’on place des nouveaux obstacles, il peut totalement se sentir perdu.

Le museau du hérisson

Le hérisson passe son temps à renifler tout ce qu’il y a autour de lui. Autant l’air que la terre. Il peut sentir l’odeur d’un ver de terre à 3 centimètres sous terre et l’odeur d’un homme à 10 mètres de lui. N’ayant pas une très bonne vue, le hérisson a le museau toujours en alerte pour détecter ses proies, des dangers ou encore les autres hérissons. Pendant la période de reproduction des hérissons, les mâles doivent reconnaître les femelles. Son museau est toujours humide et possède de longs poils de moustaches appelés les vibrisses. Comme les chats, les renards, les souris ou encore les phoques, ces vibrisses lui permet de se repérer dans son environnement.

Ce que mange le hérisson

Le hérisson est un insectivore. Il mange toute sorte d’insectes, tels que des scarabées, guêpes, bourdons et escargots ainsi que des vers et des limaces. Il chasse la plupart du temps la nuit. Il peut consommer jusqu’à 50 grammes de nourriture par nuit. Dans un jardin, il peut s’aventurer dans la gamelle du chien ou du chat pour manger quelques croquettes. Manger des fruits et des légumes n’est pas son plat favori, il se tournera ainsi vers ces mets que lorsqu’il n’y aura rien d’autre pour se nourrir.

Les oreilles du hérisson

Les oreilles sont peu visibles. Elles ne sont pas plus grandes qu’un centimètre. En plus d’avoir un très bon flair, ses oreilles sont d’autant plus efficaces pour détecter ses proies. Grâce à son ouïe et son odorat, il devient un redoutable chasseur d’insectes.

Les piquants du hérisson

La description physique du hérisson n’aurait pas lieu d’être si nous ne faisions pas un panorama sur ses piquants, défense propre et caractéristique de ce petit mammifère. En moyenne, le hérisson est recouvert de 5000 piquants pointés dans toutes les directions. Ils recouvrent son dos, ses flancs et son front. Avec l’évolution, les poils du hérisson se sont transformés en piquant pour se protéger des prédateurs. Un piquant d’hérisson pousse comme les cheveux humains. Au bout d’un certain moment, le piquant tombe et est remplacé par un nouveau. Le nombre de piquants dépend de la taille et de l’âge du hérisson: un jeune hérisson porte 3 000 piquants, un hérisson adulte en a 5 000 et un gros hérisson peut en avoir plus de 7 000. Par ailleurs, même si le petit animal possède beaucoup de piquants, ils ne le protègent pas du froid. Entre chaque piquant, sa peau est nue, dont plusieurs parasites en raffolent. De plus, les piquants n’ont pas la même couleur sur tout leur long. Des zones noires, blanches ou brunes lui permettent d’avoir une sorte de camouflage gris qui lui permet de se cacher.

Les piquants du bébé hérisson

A la naissance, le bébé hérisson est tout nu et tout rose. Les premiers piquants pousseront quelques heures (3 heures environ) après la naissance des hérissons. Ils sont fins et blancs. Après plusieurs phases de perte de piquants, ils seront définitivement remplacés par de vrais piquants au bout de 6 semaines, durs et colorés.

Les poils du hérisson

Le hérisson ne possède pas de piquants sur la poitrine, la gorge, le ventre et les pattes. Si c’était le cas, le petit mammifère se piquerait en se mettant en boule. Il possède au contraire de petits poils courts et raides mais peu denses. Ainsi, on peut voir sa peau à travers. Lorsqu’il est mouillé, il peut se sécher très vite car peu de poils ne retiennent l’humidité.

Les pattes du hérisson

Le hérisson est plantigrade. Comme l’homme, les pandas, les ratons laveurs ou encore les lapins, le hérisson marche de façon à poser toute la plante et le métatarse de la patte au sol. Ses pattes ont cinq doigts, elles ressemblent à de petites mains. Les pattes arrière sont longues et étroites contrairement aux pattes avant qui sont plus larges. Ainsi, il arrive souvent que lorsque le hérisson laisse ses empreintes, nous avons l’impression que deux animaux différents sont passés. Le hérisson possède des griffes solides qui lui permettent de creuser la terre pour chercher sa nourriture.  Lorsque le hérisson court, il atteint les 2 kilomètres à l’heure, il n’est pas très rapide (chien : 32 km/h, lapin: 38 km/h).

La queue du hérisson

Toute petite, la queue du hérisson ne mesure que 2 cm. Cachée par les poils et les piquants, elle ne dépasse pas du hérisson lorsqu’il se met en boule. Ainsi, pas de prise pour les prédateurs.  Elle dépasse rarement l’arrière du corps, même si tous les hérissons n’ont pas la même taille.

Le squelette du hérisson

C’est un tétrapode car il a 4 pattes pourvus de doigts. Sa colonne vertébrale forme un arc de cercle. Ce qui lui permet de se rouler en boule facilement dès lors qu’il se sent menacé. Son corps est long de 20 à 30 cm et haut de 12 à 15 cm. Il possède 36 dents à l’âge adulte dont 6 incisives, 2 canines , 6 prémolaires et 6 molaires pour la mâchoire supérieure. 4 incisives,2 canines,4 prémolaires et 6 molaires pour la mâchoire inférieure. Son cou compte sept vertèbres. Son cou est plus court que celui d’autres mammifères car les vertèbres sont plus étroites et presque emboîtées.

Le cri du hérisson

Le hérisson émet des stridulations, des petits cris aigus et des ronflements. De plus, il sait ronronner, glousser, siffler, souffler, crisser des dents, grogner et hurler. En d’autres termes, les hérissons sont assez bruyants. Pas très discret, il fait beaucoup de bruit en mangeant.  Les bébés hérissons émettent des sifflements pour appeler leur mère. Elle les rassure ou les réconforte avec un cri court ou un gloussement. Et dès qu’il a peur ou mal, le hérisson peut lancer un cri strident ou un hurlement. Attention aux oreilles donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *